Errance, déracinement volontaire : Le cas de Akira Mizubayashi

Parole chiave: errance ; identité ; altérité ; appropriation ; découverte plurielle

Abstract

“C’est cet effort d’absence volontaire, de déracinement voulu, de distanciation active par rapport à son milieu qui paraît toujours naturel, c’est donc cette manière de s’éloigner de soi-même – ne serait-ce que momentanément et provisoirement –, de se séparer du natal, du national et de ce qui, plus généralement, le fixe dans une étroitesse identitaire, c’est cela et surtout cela que j’appellerai errance” (Mizubayashi 107-108). Cet extrait de Petit éloge de l’errance de Akira Mizubayashi, écrivain japonais d'expression française, nous place d'emblée dans le thème du nomadisme intérieur, évoquant, de la sorte, son choix délibéré pour l'errance, à rebours de la société japonaise. Errance qui est appréhendée comme recul identitaire et questionnement, mais aussi comme découverte de la culture occidentale. Dans ses écrits, l'auteur montre son affection, son attachement à la langue, à la littérature et à la culture française mais il signale, également, la relation plurielle, multiculturelle complexe qui existe entre nation, langue et identité. Notre propos est de souligner combien un auteur comme Akira Mizubayashi, qui refuse le conformisme et condamne la société japonaise, s'approprie une nouvelle réalité, faisant sienne une langue et une culture qui ne véhicule pas les représentations auxquelles il avait échappé brisant, ainsi, comme il le souligne, “les verrous des identités asphyxiantes” (Mizubayashi 89).

Biografia autore

Ana Maria Alves, Instituto Politécnico de Bragança, Portugal

Ana Maria Alves est maître de conférences au Département de Langues Étrangères de l’Institut Polytechnique de Bragance (Instituto Politécnico de Bragança Portugal). Elle intègre le Centre de Recherche en Langues, Littératures et Cultures de l’Université de Aveiro. Ses domaines de recherche sont la culture et la problématique identitaire et le discours de l’exil, la littérature française et francophone contemporaine, les littératures migrantes, la sociologie des intellectuels.

Pubblicato
2020-05-31
Come citare
Alves, Ana Maria. 2020. «Errance, déracinement Volontaire : Le Cas De Akira Mizubayashi ». Altre Modernità, n. 23 (maggio), 74-81. https://doi.org/10.13130/2035-7680/13396.
Sezione
Saggi Ensayos Essais Essays